Joyeuse résurrection !

La statue « La Résurrection » de Fazzini, qui trône dans la salle Paul VI au Vatican. Joyeux, angélique, divin, et presque pas satanique. Ca s’appelle couler un bronze.

« J’ai eu cette idée du Christ émergeant d’un cratère ouvert par une explosion nucléaire », a écrit Pericle Fazzini dans un livre décrivant cette scène macabre. « une explosion atroce, un vortex d’énergie et de violence »…

 

Bonus autre oeuvre du monsieur, Jésus qui fait sa gym…

Publicités