Musical bitch

Le web regorge d’analyses fouillées sur les chansons de stars illuminato-satanico-prostiputes (Rihanna, Beyoncé, Lady Gaga, Katy Perry, Miley Cyrus, etc…) qui surenchérissent dans le trash et la symbolique ésotérique foireuse, donc je ne vais pas m’attarder dessus ici.

Juste une petite vidéo de Christina Aguilera découverte tout à l’heure, « Not Myself Tonight« , ça vaut le détour :

putes« Hey bitch, si en plus de faire des partouzes lesbiennes sado-maso, on allait parader dans une église ? Mais c’est pas satanique hein, c’est juste de la provoc trèèès innovante… »

 

 

(Juste au cas où on se poserait la question de l’influence de ces clips sur les gens, allez taper sur Youtube « Not Myself Tonight MAKE UP », vous obtiendrez une bonne cinquantaine de video amateurs de morues proposant des tutoriels pour apprendre à se faire le maquillage de Christina dans le clip en question…)

Tiens allez hop cadeau bonus, une autre chanteuse populaire qui se fait multi-partouzer dans une église : Kesha dans « Die young « , entre pentagrammes, croix renversées, pyramides et animaux… Une Complète, comme au resto.

… et en guise de dessert, on a sur le même album une autre chanson appelée « Dancing with the devil » qui n’a rien d’une métaphore hein, non, elle répète juste en boucle qu’elle a vendu son âme au diable et qu’il n’y a pas de retour possible. Ouiiii, normal quoi. (pour ceux qui se demandent son degré notoriété, Kesha a plus de 31 millions de « J’aime » sur sa page Facebook).

Dans le même genre, on a aussi :

– « Work Bitch » de Britney Spears, au titre éloquent (le sado-maso lesbien avec en bonus un placement produit du « Beats » de Dr.Dre)

– « Judas » de Lady Gaga, merde à symbolique religieuse, parodiant Jésus pour vénérer Judas…

– «  I kissed a girl » de Katy Perry, plus soft en mode « hihi je suis une jeune innocente qui fait des bêtises en soirée »

 

Publicités