Rédemption

« (…) Sainte Brigitte de Suède ne supportait pas l’idée que des malheureux souffrent pour toujours ; avec sévérité, le Christ lui répondit : « Sache que je serais prêt à recommencer ma Passion autant de fois qu’il y a de damnés, s’ils étaient capables de rédemption ». Comme la Sainte ne comprenait plus, il la convoqua à son tribunal où elle vit l’âme d’un chevalier qu’elle avait connu, et fut épouvantée par sa laideur. Le Sauveur lui offrit sa miséricorde. L’âme, invitée de nouveau à faire son choix, répondit : « Même si tu me donnais la meilleure place au Ciel, je préfèrerais l’enfer plutôt que de te louer » .
Chez le damné, l’idée même du repentir lui est totalement intolérable, d’où son désespoir qui nait de lui-même, se coupant volontairement de l’Amour, il ne lui reste que la Haine. La damnation est un choix délibéré irréversible.»

Publicités