Mgr Delassus : mensonge.

Je suis en train de lire « Conjuration antichrétienne » de Mgr Delassus. A part une ou deux piques vaguement antisémites, le livre me semblait plutôt fiable et bien argumenté, s’appuyant sur de nombreuses références précises (livres, lettres datées, etc…).

Puis, à la page 138, voici ce qu’on peut lire dans la note en bas de page :

(…) « Observons que la formule sacrée des mystères maçonniques était si précieuse à Voltaire que Franklin ayant eu la bassesse de lui présenter ses enfants à bénir, il ne prononça sur eux que ces paroles : « Egalité, liberté ». (Condorcet, « Vie de Voltaire »)« 

Problème : « La vie de Voltaire » de Condorcet fait partie des ouvrages numérisés par Google, il est disponible en pdf gratuit en ligne. (ici). Et dans la biographie de Condorcet, Voltaire n’a jamais dit ça. Voilà le passage en question, p.157 :

« Le philosophe américain lui présenta son petit-fils, en demandant pour lui sa bénédiction ; « God and Liberty »  -(1) Dieu et la liberté »- dit Voltaire, voilà la seule bénédiction qui convienne au petit-fils de M. Franklin.« 

Le mensonge, ce fléau universel. Inutile de dire que je vais relativiser et regarder de plus près le contenu du livre…

Renseignements pris sur l’auteur, Delassus a également écrit  :  « L’antisémitisme doit être une seule et même chose avec le catholicisme« . Comme à chaque fois, antisémitisme et malhonnêteté  intellectuelle vont de pair…

Toujours tout vérifier, toujours.

 

Publicités