Ce terrifiant fondamentalisme… catholique.

Afficher l'image d'origine« Plus de deux semaines après les attentats du 13 novembre à Paris, le pape a insisté sur le fait que l’islam n’était pas la seule religion concernée.

Le pape François a condamné le fondamentalisme en assurant qu’il n’était « pas religieux », même si c’était « une maladie de toutes les religions » , à commencer par le catholicisme qui n’a pas compté que des saints. (….)

Interrogé sur la menace qui s’est encore une fois concrétisée dans les attentats du 13 novembre à Paris, le pape a insisté sur le fait que l’islam n’était pas la seule religion concernée. « Nous, catholiques, nous en avons quelques-uns, et même beaucoup des fondamentalistes. Ils croient avoir la vérité absolue et salissent les autres, avec les diffamations, ils font du mal. Et je dis cela parce que c’est mon Eglise » , a-t-il déclaré.

Si ces fondamentalistes catholiques s’expriment encore, ils ont aussi laissé des traces sanglantes dans l’Histoire : « Catherine de Médicis n’était pas une sainte » , a ainsi relevé le pape au sujet de cette reine de France ayant ordonné le massacre de la Saint-Barthélémy contre les protestants en 1572.  » (source)

 

Publicités