« Nos frères les Corses », qu’ils disaient :-D

Interview donnée par René Lota (Secrétaire général de la Fondation du Patrimoine pour la Corse et ex PDG de la Sovicap) au site CORSICA.


Depuis 35 ans, René Lota porte le tablier des Francs-Maçons. Pour la première fois, il accepte de parler à visage découvert de cet engagement. « Pour en finir avec les fantasmes », assure-t-il.

 

« Un Corse sur 100 est Franc-Maçon« 

Combien la franc-maçonnerie compte-t-elle de membres en Corse ?
Toutes obédiences confondues, environ 2 000.

C’est énorme !
Oui, près d’un Corse sur 100 est franc-maçon. C’est typiquement corse, un goût pour les sociétés confraternelles qu’on retrouve dans l’engouement pour les confréries religieuses, lesquelles partagent assez souvent une vision du monde identique à celle des francs-maçons.

Existe-t-il un lien particulier entre la franc-maçonnerie et la Corse ?
La Corse est véritablement l’une des terres où la maçonnerie s’est installée le plus tôt. On pense savoir que la première loge a été ouverte dans l’île dès 1750. Quand on sait que la maçonnerie a été codifiée en 1717, faites vous-même le rapport… Oui, c’est extrêmement précoce. Les Corses, sont par essence clanistes. Sans doute veulent-ils se retrouver dans un système claniste comme la franc-maçonnerie. (…)

Le reste de l’interview à lire ici.

Publicités