« Messe des artistes » à Nice…

L’autre jour, j’entends une discussion entre deux catholiques (pourtant bien modernistes et bien tolérants), s’indignant au sujet d’une messe à laquelle ils avaient assisté à Nice : « La messe des Artistes » , donnée le jour du Mercredi des Cendres.

Renseignements pris, cela se déroulait à l’Église Saint-Pierre-d’Arène de Nice (précisons qu’il  s’agissait bien d’une vraie messe, avec une vraie communion) , et ça ressemblait à ça  .

  • Une splendide aube crée sur mesure pour l’occasion (MAJ : tiens, les photos du prêtre qui posait fièrement dans son  déguisement ont mystérieusement disparu de son profil FB, en voici d’autres à la place…)

aubeaube next

  • Une bonnasse seins nus sous sa mousseline qui danse devant l’autel…bonnasse

(voir la vidéo, directement vers 01’50 pour voir la grande prêtresse se faire tripoter par ses deux assistantes (« Un Star Wars Néo-Féministe Post Contemporain, une tentative d’aller vers un absolu, voir dépasser l’espace-temps.« )

  • L’imposition des cendres, rythmée par les gesticulations de danseuses court vêtues devant l’autel…

danseuses 3danseuses

  • On apprend au passage ici que l’imposition des cendres s’est déroulée sur le chant d’un “Kaddish” interprété par Mickaël GUEDJ (kaddish = chant liturgique juif = rien à foutre dans un messe catholique,  c’est un peu comme chanter l’Ave Maria dans une synagogue…)  danseuses2
  • De la lévitation sur une musique de Star Wars… Un spectacle de marionnettes africaines… spectacleProjection d’un film en 3D digne du plus mauvais élève de la formation « 3D pour les Nuls » … Et puis de l’art partout à n’en plus finir…

Au comble de la joie, le prêtre organisateur de cette « Messe des artistes » se réjouit sur son Facebook  : « Même les cathos diffusent l’information ! » .

(finalement, c’est vrai qu’il n’y a plus grand chose de catholique dans cette messe…)

memelescato

Au cas où on s’imagine qu’il s’agit des débordements incontrôlés d’un prêtre un peu allumé… signalons que l’évêque (Mgr Bonfils) participait à la mascarade :

eveque

(Source des photos)

———————————————–

Mais pourquoi donc tout ça ?

Ce serait en mémoire du « Voeu de Willette » Ah. Mais qui est donc ce fameux Willette pour que 100 après l’église se croit obligée d’honorer son « voeu » ? un grand saint ? un bienfaiteur de l’église ?

Non, un caricaturiste du début du XXe siècle, le genre « Charlie Hebdo de l’époque » (sic la vidéo), tendance anarchiste/communiste/anticlérical, ennemi juré du bourgeois et de la basilique du Sacré-Coeur, avant de virer vaguement « catho-humaniste-de-gauche »…

  • 1890 : ouverture au culte de la Basilique du Sacré Cœur : Willette organise et prend la tête d’un cortège autoproclamé « Fête du Dyable », par lequel une vingtaine de chahuteurs montmartrois nus et peinturlurés de rouge attaquent la cérémonie » source
  • 1889_French_election_poster_for_antisemitic_candidate_Adolphe_Willette1889 : Willette se présente comme « candidat antisémite » aux élections législatives du 22 septembre, dans la 2e circonscription du 9e arrondissement de Paris. » (oops, l’extrême-gauche, déjà antisémite il y a plus d’un siècle…)  source

 

 

Bref, après que le fondateur de l’Union des Catholiques des Beaux-arts ait proposé de faire une messe en mémoire des membres défunts, Willette suggère de faire plutôt cette messe « pour ceux qui vont mourir, et que cet office soit fait dans une vieille église de Paris, historique, par exemple l’église Saint-Germain-l’Auxerrois, le Mercredi des Cendres ». Cette première messe aura lieu dans la dite église avec lecture de la prière de Willette après son décès en 1926.« 

Voilà, c’est tout. Reste à savoir  pourquoi on commémore ça 100 ans après à Nice, alors que Willette avait juste demandé une messe à Paris…

source

Advertisements