Bobards d’or…

Alors que j’écoute au hasard une vidéo Youtube sur les preuves de la véracité de la Bible, j’entends ENCORE relayer ce foutu mytho : « Avant l’Eglise brûlait les gens parce qu’ils lisaient la Bible ! » .

Retranscription du commentaire de la vidéo, qui après avoir évoqué les martyrs chrétiens des premiers siècles, enchaîne sur d’autres « martyrs » :

« A la Réforme, il ya eu un temps où l’église était devenue tellement aveuglée qu’elle s’est mise à brûler des gens parce qu’ils lisaient la Bible ! …Wolfgang Schuh, un pasteur de Lorraine, on l’a brûlé avec sa Bible autour du cou pourquoi ? Tout simplement parce qu’il lisait la Bible ! A l’époque c’était interdit de lire la bible en langue vulgaire, parce que ça parlait de distribuer ses biens aux pauvres etc… toutes ces choses ça fait désordre, donc on préfère que le peuple ne lise pas la Bible. « 

 

>>>> OK, voilà maintenant la vraie version de l’histoire de Wolfgang Schuh :

Nous sommes en Lorraine, en pleine « Révolte des Rustauds » , ou « Guerre des Paysans » , un conflit qui a eu lieu entre 1524 et 1526 dans des régions de l’Allemagne du Sud, de la Suisse, de la Lorraine allemande et de l’Alsace.

« Les origines religieuses du mouvement : Tandis que luthériens, calvinistes et anglicans organisent leurs Églises en Europe, de nouveaux courants protestants plus radicaux jugent que le protestantisme établi ne va pas assez loin dans la simplicité du christianisme biblique. Plusieurs de ces groupes suscitent des révoltes politiques ou s’attaquent aux églises dont ils détruisent les images, les vitraux, les statues et les orgues. » source

« Les paysans s’en prennent à des abbayes saccageant tout au passage. Les abbayes de Honcourt, d’Andlau, de Baumgarten et d’Ebersmunster sont détruites et incendiées. Le prieuré de Lièpvre est également partiellement détruit. Les paysans s’apprêtent alors à se rendre en Lorraine pour s’attaquer aux biens du duc de Lorraine. (…) à Saint-Hippolyte, le curé Wolfgang Schuh abjura le catholicisme, se maria et fut suivi par nombre de ses paroissiens. Le duc Antoine envoya un détachement à Saint-Hippolyte avec pour mission de faire rentrer dans le rang les récalcitrants. Le duc était d’autant plus mécontent qu’il tenait ses sujets comme particulièrement irresponsables d’avoir écouté les discours enflammés des Rustauds. Certains avaient même sympathisés vis-à-vis de la Réforme… (source) L’un des meneurs, le curé Wolfgang Schuh, de Saint-Hippolyte, abjure la foi catholique et se marie, suivi par nombre de ses paroissiens. Après les émeutes, il est arrêté, condamné à mort et brûlé vif à Nancy le 21 juin 1525. (source)

« La révolte écrasée, les habitants de Saint-Hippolyte, en signe de pénitence, devront marcher pieds nus et tête découverte en procession cierge à la main, jusqu’au sanctuaire de Dusenbach. Ils doivent restituer tous les ornements enlevés aux églises et couvents,  jeûner tous les vendredis et verser les dîmes et autres redevances à l’Église. » (source)

…………………….

>>> Voilà. On a donc une guerre menée par des protestants fanatiques et violents, qui ont pillé et saccagé les églises et les abbayes de la région, dont le fameux Wolfgang Schuh est non seulement un des meneurs, mais un traître, un ancien curé ayant abjuré le catholicisme…

Voilà le « martyr » qui a été brûlé « juste parce qu’il lisait la Bible en français, par la méchante Eglise qui voulait laisser le peuple dans l’ignorance, trololo ! « .

—————————————————————————————

… Allez, la suite de son exposé, pour rire ?

« … Et quand les prêtres lisaient la Bible, hé ben on les brûlait sur le parvis de Notre-Dame ! A Aix-en-provence sur la place des Prêcheurs, plusieurs martyrs ont été brûlés, parce qu’ils lisaient la Bible !!« 

 

Je n’ai trouvé qu’un seul protestant brûlé sur la Place des Prêcheurs à Aix : « Antoine de Richieu, chef militaire des réformés qui avait eu la fort mauvaise idée d’embrasser le protestantisme, fut pendu et brûlé au gibet de la Place des Prêcheurs. Il avait été préalablement et férocement massacré par le peuple à Draguignan, sa dépouille transportée jusqu’à Aix«  source

Qui est donc cet Antoine de Richieu, « martyr » du protestantisme ?

On trouve trace de lui et son frère, « les frères Antoine et Paul de Richieu, seigneurs de Mauvans » : « (…) Antoine de Mauvans, calviniste également, ravageait la haute Provence lorsqu’il avait été massacré à Draguignan en 1559 » (wiki)

Un petit complément sur ses actions ?

aixUne autre version sympa de ses exploits ?

aix2Voilà pour nos « martyrs brûlés pour le seul crime d’avoir lu la Bible » … (dès que tu fouilles un peu derrière les poncifs, c’est toujours pareil…)

———————————————————————-

Enfin, revenons sur la dernière affirmation :

« … Et quand les prêtres lisaient la Bible, hé ben on les brûlait sur le parvis de Notre-Dame ! »

Cette fois-ci, il y a bien eu 6 protestants brûlés devant Notre-Dame, à la suite de la fameuse « Affaire des Placards » :

« Les placards dont il est question étaient des écrits injurieux et séditieux affichés dans la nuit du 17 au 18 octobre 1534 dans les rues de Paris et dans diverses villes du royaume de France comme Blois, Rouen, Tours et Orléans. Ces affiches furent placardées jusque sur la porte de la chambre royale de François Ier au château d’Amboise, ce qui constituait un défi et un affront envers la personne même du roi et sa foi catholique. Cet épisode provoque la radicalisation de François Ier contre les partisans de la Réforme, vis-à-vis desquels il avait été jusqu’alors relativement tolérant. »

Même un site protestant l’admet : « Ces placards sont d’une grande violence : ils traitent les rites de la messe de sorcellerie et accusent le pape, les évêques, les prêtres et les moines de mensonge et de blasphème. »

« L’auteur du pamphlet nie la présence réelle du corps du Christ dans l’hostie, ridiculise les rites de l’église, qualifie de diabolique le thèse de la transsubstantiation et invite Dieu à détruire les « idolâtres papistes ».
Le scandale est énorme et le roi ulcéré. Ce texte n’est pas l’oeuvre d’un illuminé mais l’expression d’un complot parfaitement organisé qui implique des familiers du roi puisque le « sacrilège » a été affiché en pleine nuit sur sa propre porte. Le roi est bafoué chez lui. » source

Donc en représailles, il va faire brûler 6 protestants sur le parvis de Notre-Dame.

>>> Avant d’en conclure aussitôt que le roi était un gros nazi-obscurantiste-intolérant, on va préciser qu’au début, « François 1er est d’abord proche des partisans d’une réforme de l’Église. L’évangélisme français (courant intellectuel qui se centre sur les Écritures et la figure de Jésus, s’emploie à traduire le texte sacré et dénonce les insuffisances du clergé) a ses sympathies. Il parvient même à séduire la sœur du roi : Marguerite de Navarre protège le cercle évangélique. »

Puis le roi « observe la division religieuse et politique suscitée en Allemagne par la Réforme » (>> la « Révolte des Rustauds » d’abord, puis la guerre civile conduite par l’union des princes protestants allemands, alors même que le pays doit affronter des invasions Turque et française, obligeant Charles Quint à accepter la « paix d’Augsbourg » qui organise la division religieuse de l’Allemagne : les princes sont libres de choisir leur religion et de l’imposer à leurs sujets. La plus grande partie de l’Allemagne du Nord devient alors protestante et Charles Quint abdiquera un mois plus tard).

« Un événement accentue le trouble du roi à l’égard des réformés : pour manifester leur mépris du culte de Marie, à l’aube du 1er juin 1528, des protestants décapitent une statue de la Vierge installée à l’angle de la rue des Rosiers et du Roi-de-Sicile, à Paris. [ps : ça vous rappelle personne ?] Un document d’époque relate que le roi « fut si courroucé et marry qu’on dit qu’il en pleura très fort ». Quelques jours plus tard, François Ier prend lui-même la tête d’une procession. Portant « une torche de cire blanche ardente, la teste nue, en moult grand révérence », il se dirige vers le lieu du blasphème. Il y remplace la Vierge mutilée par une autre statue, d’argent cette fois. » source  …. « N’oublions pas qu’ un mouvement iconoclaste a parcouru tout le XVIe siècle : bris de statues, profanation des hosties, destruction des images« . source

… Alors bien sûr qu’il y a eu aussi des exactions catholiques pendant les guerres de religions… Mais enfin, c’est quand même assez différent d’affirmer que « l’Eglise brûlait des martyrs juste parce qu’ils voulaient lire la Bible en français » , non ? …

****************************

La vidéo est réalisée par le site « Info-Bible.org » , qui se revendique « chrétien » en se gardant bien de préciser sa chapelle ;  il faut chercher via le nom de leurs fondateurs, Pierre et Daniel Oddon, pour comprendre qu’il s’agit d’un site évangéliste, ènième nuisance engendrée par le protestantisme.

Bref, tout ça mérite bien une petite visite amicale du Pape François pour aller fêter les 500 ans de la Réforme ..

 

 

Publicités