David Bowie…

Avec 6 mois de retard sur sa mort, je vais relayer quelques extraits d’un bon article  sur l’occultisme chez David Bowie :

 

  • S’il fallait sélectionner une citation qui résumerait avec le plus de pertinence le David Bowie occulte, ce serait probablement cet extrait de chanson :

I’m closer to the Golden Dawn
Immersed in Crowley’s uniform
I’m not a prophet or a stoneage man
Just a mortal with potential of a superman

  • En 1976 Bowie déclarait :Mon intérêt majeur, c’est la Kabbale et Crowley. Ce monde noir et plutôt effrayant du vilain côté du cerveau.” (source ici : « My overriding interest was in kabbalah and Crowleyism. That whole dark and rather fearsome never–world of the wrong side of the brain.« )

En 1970, Bowie avait introduit son alter égo Ziggy Stardust, un extraterrestre androgyne qui a été envoyé par les “Infinis” pour annoncer la venue d’hommes des étoiles sur Terre : « Dans l’interprétation de Bowie, la civilisation était sur le point de s’effondrer et les “Infinis” allaient arriver. Ziggy Stardust allait annoncer la venue de ces ‘hommes des étoiles’ porteurs d’espoir. Ziggy est leur prophète, le messie qui s’élève à des hauteurs spirituelles incroyables et se maintient en vie grâce à la dévotion de ses disciples.(…)

Afficher l'image d'origine

En 1976, Bowie sortit Station to Station, un album dont l’enregistrement ne lui a laissé que peu de souvenirs, en raison surtout de sa forte consommation de cocaïne.(il précisa plus tard que c’était le travail “d’une personne entièrement différente”).  L’album comporte un lourd symbolisme occulte. La chanson Station to Station, se réfère au voyage dans l’Arbre de Vie de la Kabbale. (“from Kether to Malkuth”)

Sur la couverture de l’album, on voit Bowie qui dessine l’Arbre de Vie de la Kabbale :

https://i0.wp.com/stopmensonges.com/wp-content/uploads/2016/05/6354939_f520-e1452611384674.jpghttps://i0.wp.com/stopmensonges.com/wp-content/uploads/2016/05/bowiecaballah.png

Si on suit le chemin décrit ci-dessus par Bowie, entre Kether et Malkuth s’inscrit la descente de la divinité dans le royaume physique.Le thème de la “descente des cieux” a toujours été au cœur de l’œuvre de Bowie.

Dans une interview de 1997, Bowie développe la signification “magique” de la chanson et s’interroge sur le fait qu’aucune source populaire n’y ait jamais accordé d’attention.

“Dans le morceau “Station to Station” on retrouve beaucoup d’éléments du chemin de croix. Toutes les références concernent la Kabbale. De tous les albums que j’ai écrit, c’est celui qui se rapproche le plus d’un traité de magie. Je n’ai jamais lu de compte-rendu qui l’ait pleinement compris…”– Q Magazine, ChangesFiftyBowie”, 1997, source ici

« I think subliminal advertising is great. I would have excelled at it. (…) The attitude that says the artist should paint only things the proletarian can understand, I think, is the most destructive thing possible. » source : Playboy 1976)

Afficher l'image d'origine

 

——- Blackstar, son dernier album —–

Publié deux jours avant sa mort, Blackstar est le chant du cygne de David Bowie, dans lequel il développe la mythologie qu’il cultive depuis 50 ans. La figure centrale : un être humain qui devient un dieu.

https://i0.wp.com/stopmensonges.com/wp-content/uploads/2016/05/blackstar5.pnghttps://i2.wp.com/stopmensonges.com/wp-content/uploads/2016/05/blackstar4.pnghttps://i0.wp.com/stopmensonges.com/wp-content/uploads/2016/05/blackstar6.pnghttps://i1.wp.com/stopmensonges.com/wp-content/uploads/2016/05/blackstar7.png

Lors d’une interview, le réalisateur de la vidéo de ses clips « Blackstar/Lazarus », Johan Renck, parle de Crowley.

Eh bien, je suis un immense fan de Crowley. Je l’ai toujours été. J’ai voulu faire un film sur sa vie il y a quelques années mais nous n’avons pas réussi. J’adore Crowley pour son audace à un certain moment de sa vie. Je pense qu’il est très mal compris. C’était un type bien, mais on l’a décrit comme diabolique, ce qu’il n’était pas.”

– source : Vice News, derrière “Blackstar”: Interview avec Johan Renck, source ici)

Le prêtre qui propage le “Livre de Blackstar” – avec les disciples derrière lui.

https://i1.wp.com/stopmensonges.com/wp-content/uploads/2016/05/blackstar10.png

Le “disciple aveugle” avec des boutons à la place des yeux (=  l’homme simple, ignorant).

https://i0.wp.com/stopmensonges.com/wp-content/uploads/2016/05/blackstar8.png

Voir l’analyse de ses 2 derniers clips « Blackstar » et « Lazarus », à lire ici.

Revoir le clip Blackstar ici , à peine malsain.

 

Bref. Un de plus à rajouter à la liste…

SOURCES : article original en anglais chez  Vigilant Citizen, (que je ne cautionne pas), traduit en français par un blog (que je ne cautionne pas non plus) : BistroBarBlog):

 

———————— COMPLÉMENT ——————

« Au début des années 70, Bowie se passionne pour l’histoire du Troisième Reich et du nazisme. En 1974, il accorde une interview au magazine Playboy, dans laquelle il déclare « Je crois très fermement au fascisme » et affirme qu’ « Adolf Hitler était une des premières rock stars, regardez ses films, je pense qu’il était aussi bon que Mick Jagger«  (source)  En Avril 1976, il est arrêté à la frontière Polonaise en possession une collection de souvenirs Nazis. » (source : mag. Rolling Stones)  Sa carrière menacée, il dira ensuite que son jugement était totalement déglingué par la drogue et “complètement dérangé, totalement, complètement fou.”

… Mais on comprend mieux en en lisant cette interview de 1993, où il revient sur les causes de cette fascination bizarre, à savoir… tout le fatras ésotérique et occulte derrière le nazisme :

 (…) And my other fascination with the Nazis was their search for the Holy Grail. (…) I was just looking for some answers. Some secret. Some life force. I had this religious fervour. The search for the Holy Grail. That was my real fascination with the Nazis. And naively, politically, I didnt even think about what they had done.

(…) But at the time I was obsessed with the idea that the Nazis were looking for the Holy Grail. And I was interested in the symbols of the Nazis. I think they are the most powerful set of symbols that have ever been invoked in terms of political history. The swastika. They took a Buddhist symbol, the Eastern symbol of the sun, and turned it around so it became a symbol of the dark. That intrigued me about the Nazis. Who was the magus? Who was the black magician? »

 

Enfin je conseille d’aller jeter un coup d’oeil rapide à cet article (traduit) pour avoir une vague idée du merdier ésotériste derrière l’univers de Bowie.

Publicités