Sainte Faustine et la Miséricorde…

Il n’aura échappé à personne que cette année a été placée sous le signe du  « Jubilé de la Miséricorde » décrété par le Pape François, dont le logo moche est affiché à l’entrée de toutes les églises.

jubileEt simultanément, on placarde à proximité l’image du « Jésus Miséricordieux » au double rayon laser rouge et blanc, tableau réalisé à la demande de Sainte Faustine d’après une des visions qu’elle aurait eu.

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'originejubile2

Béatifiée en 1993 par Jean Paul II, Soeur Faustine Kowalska, une religieuse polonaise, est en effet à l’origine de cette dévotion récente à la « Divine Miséricorde » (en plus du tableau ci-dessus à vénérer comme icône, c’est à elle que l’on doit entre autre le “Chapelet à la Miséricorde Divine”, la “Neuvaine à la Miséricorde Divine”, ainsi que la “Fête de la Divine Miséricorde” instituée en 2000 par Jean-Paul 2…)

***

Pour info, voici le jugement qui avait été rendu par le Saint-Office sur l’affaire la soeur Faustine Kowalska en 1959, AVANT Vatican 2 :

——————————————————————————–

Notification de la Suprême Sacrée
Congrégation du Saint-Office :

« Qu’il soit rendu public que la Suprême Sacrée Congrégation du Saint-Office, après avoir examiné les prétendues visions et révélations de Sœur Faustine Kowalska, de l’institut de Notre-Dame de la Miséricorde, décédée en 1938 près de Cracovie, a décidé ce qui suit :

  1. Il faut interdire la diffusion des images et des écrits qui présentent la dévotion à la Divine Miséricorde dans la forme proposée par ladite Sœur Faustine ;
  2. Il est requis de la prudence des évêques de devoir faire disparaître lesdites images qui ont éventuellement déjà été exposées au culte. »
Du palais du Saint-Office, le 6 mars 1959
Ugo O’Flaherty, Notaire
——————————————————————————-
Ajoutons au passage que les écrits de Soeur Faustine avaient même été mis à l’index des livres interdits (voir ici pour le détail)  …Voici maintenant jugement révisé en 1978, APRES Vatican 2 :
 ——————————————————————————-
Notification de la Sacrée
Congrégation pour la Doctrine de la Foi

De divers endroits, spécialement de Pologne, ainsi que de la part de diverses autorités ecclésiastiques, il a été demandé si les interdictions contenues dans la « NOTIFICATION » de la Sacrée Congrégation du Saint-Office, publiée dans les Actes du Saint-Siège de l’année 1959, P. 271, concernant la dévotion à la Divine Miséricorde dans la forme proposée par Sœur Faustine Kowalska, devaient être considérées comme toujours en vigueur.Cette Sacrée Congrégation, vu les nombreux documents originaux qui n’étaient pas connus en 1959, tenant compte du profond changement intervenu dans les circonstances et de l’avis de beaucoup d’Évêques polonais, déclare que les prohibitions contenues dans la dite « NOTIFICATION » n’obligent plus.

Du Siège de la Sacrée Congrégation, le 15 avril 1978.
Franjo Card. Seper, Préfet
Fr. Jérôme Hamer, O.P.,
Archevêque titulaire de Lorium, Secrétaire source
————————————————————————————
Il s’agit donc d’un renversement total après une condamnation catégorique, ouvrant la voie à une pratique dévotionnelle mondiale en l’honneur de la Divine Miséricorde, d’après les écrits de Faustine Kowalska.
… Au fait, en quel honneur ce « Jubilé de la Miséricorde » ?  C’est tout simplement pour fêter le cinquantième anniversaire du concile Vatican 2.
(c’est sûr qu’avec un nombre d’ordinations de prêtres divisé par deux ces 20 dernières années en France, il y a vraiment de quoi jubiler…)
Publicités