Sur la récitation du chapelet

D’abord un petit sondage trouvé sur un site catho « moderniste » : la pratique est répandue, même chez eux :

sondage…Donc pourquoi réciter 10 fois ou 50 fois la même chose ?

  • parce que tu es supposé prier tous les jours, mais si tu n’es pas un grand mystique inspiré, il y a des jours où tu n’as rien à dire…
  • parce qu’un « Je vous salue Marie » dure 15 secondes, et un « Notre Père » 30 secondes >>> Prier 45 secondes par jour , ce serait un peu court. Tout le monde n’est pas capable de mémoriser par cœur 50 prières différentes, et on n’a pas toujours un missel sous la main. Le chapelet est surnommé « la prière du pauvre », n’importe qui peut la faire n’importe où. (la faire dans la rue en marchant permet de gagner du temps le soir).
  • C’est un peu comme passer 1h avec sa mère au téléphone chaque dimanche, pour parler de la météo et du quotidien : tu parles pour ne rien dire, mais tu lui montres que tu prends du temps pour elle.
  • Tu ne fais pas que réciter : sur chaque « dizaine » de prières, tu es supposé te remémorer un épisode précis du Nouveau Testament. Le cycle de 10 prières  délimite le temps à y consacrer (5mn environ) : tu n’es pas obligé de surveiller ta montre, c’est la mécanique des grains qui t’indique que tu es arrivé à la fin. Et il parait que la répétition aiderait à se concentrer. (mouais)
  • « Les mots «rosaire» et «chapelet»  tirent tous deux leur origine des couronnes de roses dont les chrétiens du Moyen Age aimaient à parer les statues de la Sainte Vierge. Rosaire vient du latin rosarium, qui signifie «couronne de roses», tandis que chapelet veut dire «petit chapeau», autrement dit : couronne. Les prières que l’on égrène au long du chapelet sont comme des roses offertes à Marie. » source
  • Se forcer à réciter même quand on n’a pas envie ou pas le temps, c’est un exercice d’endurance et de persévérance.
  • C’est un basique de la foi catholique depuis des siècles ; sa récitation a été encouragée par un paquet de saints, de papes, et par la Vierge elle-même : il y a beaucoup d’apparitions où elle demande des récitations quotidiennes : à Fatima par exemple, où la Vierge se présente en tant que « Notre-Dame du rosaire ».

« Et si l’on s’endort au milieu, ce n’est pas grave ?« 

Ce n’est jamais grave. Thérèse de Lisieux a confessé qu’elle a toujours eu beaucoup de mal, tout au long de sa vie de religieuse, avec le chapelet, et elle disait que durant son oraison, deux heures par jour au Carmel, elle dormait la plupart du temps. Et elle en plaisantait, en disant : « Je ne m’en soucie pas, car je pense que les parents aiment autant leurs petits enfants quand ils dorment dans leurs bras que quand ils bredouillent à leurs côtés. »

Bref, c’est une pratique normale. 😉

Publicités