La prudence, ce péché…

Résultat de recherche d'images pour "pape"

Par les temps qui courent, le pape François n’a rien trouvé de plus urgent à faire qu’un sermon pour dénoncer et humilier… les chrétiens trop prudents qui voudraient « suivre tous les commandements »  : ce sont des « esprits étroits » qui commettent « un péché » .

Si si si, tu as bien lu.

« Ne pas prendre de risques, de grâce, non, prudence… Suivre tous les commandements, tous, tous…Oui, c’est vrai, mais cela vous paralyse aussi, cela vous fait oublier tant de grâces reçues, cela efface la mémoire et vous enlève tout espoir, parce que ça vous empêche d’aller de l’avant. Et la réalité du chrétien, de ce type de chrétien [NB : le froussard qui essayent de respecter les commandements ?], c’est celle de cet homme qui marche dans la rue et qui, face à une pluie inattendue, voit ses vêtements trempés et leurs tissus qui rétrécissent. (???) Esprits étroits… C’est de la pusillanimité: c’est un péché contre la mémoire, le courage, la patience et l’espoir.
Puisse le Seigneur nous faire croitre dans la mémoire, nous faire croitre dans l’espoir et nous donner courage et patience et nous libérer de la pusillanimité et de la peur de tout. »
L’extrait en vidéo, ci-dessous :

« Ne pas prendre de risque, de grâce, non, prudence… »

>>> Et la prudence, la peur, l’étroitesse d’esprit, c’est très mal vu ! Il était donc urgent de prêcher contre ce travers détestable (qui nous empêche d’héberger plein de migrants musulmans pour leur laver les pieds…) Tant pis si la Prudence est la première (et la principale) des 4 vertus cardinales de la morale chrétienne (de toute façon, plus personne ne les enseigne depuis Vatican 2 : on ne vend plus que « l’Amour et la Joie », et on a jeté tout le reste aux orties). Tant pis pour Saint Thomas d’Aquin, qui considère que  « La Prudence est la vertu la plus nécessaire à la vie humaine » Et tant pis pour Saint Augustin qui dit que « la Prudence est l’amour qui sépare avec sagacité ce qui lui est utile de ce qui est nuisible. ».

>>>  2 rappels du Nouveau Testament  :

  1. « Un homme s’approcha, et dit à Jésus : Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle?  Il lui répondit: (…) Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandementsLesquels? lui dit-il. Et Jésus répondit: Tu ne tueras point; tu ne commettras point d’adultère; tu ne déroberas point; tu ne diras point de faux témoignage; honore ton père et ta mère; et: tu aimeras ton prochain comme toi-même.  Le jeune homme lui dit: J’ai observé toutes ces choses; que me manque-t-il encore?  Jésus lui dit: Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. »  (Mat.19-16)
  2. « (…) « Maître, quel est le plus grand commandement de la loi? » Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. » (Mat 22-36)

>>> Donc Jésus énumère tous les commandements à respecter, puis énonce les deux principaux qui sont à l’origine tous les autres. Bergolio lui, dit: « Ouaiiis mais bon, vouloir observer tous les commandements, ça paralyse, ça enlève tout espoir, ça empêche d’aller de l’avant, et c’est pour des esprits étroits ! »

Le pape François avait déjà expliqué en 2013 que les commandements, c’était plutôt   une sorte de « code éthique » , des conseils maternels, des recommandations pour la construction d’une société juste…

Il me semble qu’un Dieu surnommé « Le Verbe » doit avoir assez de vocabulaire pour exprimer clairement sa pensée. Or il n’a pas donné aux hommes des « conseils » , des « règles de vie » , ni des « suggestions d’éthique citoyenne pour un monde plus juste » , mais des « commandements » .

Oui je sais, c’est quasi-faciste comme terme, mais il du coup il serait peut-être plus prudent d’essayer de les suivre de son mieux… juste au cas où les nombreuses fois où Jésus répète de « garder ses commandements«  ne soient pas que de simples suggestions :

Jean 14:21
Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, je l’aimerai, et je me ferai connaître à lui.

Jean 14:15 « Si vous m’aimez, gardez mes commandements. »

Jean 14:23
Jésus lui répondit: Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui.

Jean 15:10
Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j’ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour.

 Jean 2:3
Si nous gardons ses commandements, par là nous savons que nous l’avons connu.

Jean 5:3
Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles.

Jean 1:6
Et l’amour consiste à marcher selon ses commandements. C’est là le commandement dans lequel vous devez marcher, comme vous l’avez appris dès le commencement.